Accueil > Actualités > Nos quartiers > Nos quartiers Détail

LES SENTIERS DU LITTORAL

LES SENTIERS DU LITTORAL
«Le Sentier du littoral» parcourt des lieux demeurés intacts. Là, face à la mer, on perçoit l’union de la terre et de l’eau sous le ciel et le soleil, comme elle dut l’être à l’origine de la vie. C’est à la Révolution Française que l’administration prend la décision de tracer un sentier le long de ses côtes maritimes, le « chemin des douaniers » est mis en service en 1791. Il part des Saintes Marie de la Mer et finit à Menton. Pour le Petit Immo, nous nous intéressons à la portion d’environ 3 km, entre Nice et Villefranche-sur-Mer. Ce tronçon débute, pour Nice, à Coco Beach précisément. Il est mis en service en 1920.

Les promeneurs jouissaient déjà d’une partie bien équipée entre son point de départ au Parc Vigier et l’ancien hôtel Maeterlinck. Dorénavant, à partir de la basse corniche, il est possible de rejoindre les rivages Villefranchois grâce à l’ensemble des travaux réalisés. Une flânerie exquise tant en hiver où les rayons du soleil sur la mer donnent une lumière si particulière, qu’en été, une serviette de bain toujours à portée de main, pour entrer ou plonger dans la grande bleue dès que l’envie vous en prend. Trois sections majeures fragmentent le sentier. D’abord, celle de Coco Beach longe les rochers blancs que nombre de niçois préfèrent aux plages.

Les habitués trouvent ici leurs petits espaces plats pour s’isoler, s’allonger, lire en se dorant au soleil, pêcher, loin de la foule. Ensuite, le chemin suit la zone des falaises de Maeterlinck, puis, le secteur de la Rade de Villefranche-sur- Mer. Plusieurs aménagements ont été effectués, sur l’ensemble du trajet, dont les derniers n’ont été achevés que très récemment. Les travaux se sont déroulés en différentes étapes bien distinctes, la jonction entre le point de départ et l’ancien hôtel, endommagée par plusieurs décennies d’intempéries et de canicules, a fait l’objet de travaux de rénovation, réhabilitation, et extension.

Le secteur du Palais Maeterlinck, passage le plus téméraire à franchir, a fait l’objet d’études géotechniques complexes. Grâce aux améliorations réalisées, passerelles, dallages, purges de falaises, pose de rampes, rambardes de protection, marches d’escaliers ……les promeneurs peuvent, désormais, découvrir et redécouvrir à souhait, des points de vue stupéfiants de beauté sur un site d’exception. Tout le parcours est ponctué de 5 panneaux indicatifs qui vous informent sur la faune et la flore qui peuplent les fonds marins.

La végétation accompagne votre ballade d’essences aux senteurs variées: pistachiers, lentisques, genêts, thym, agaves et figuiers de barbarie, mais aussi de cette plante intrigante à l’odeur très puissante qui s’appelle « la rue », plante médicinale à ne manipuler qu’avec précaution car elle peut provoquer des brûlures par temps ensoleillé (photo sensibilisante). La légende lui attribue des vertus magiques, elle aurait le pouvoir, entre autres, d’éloigner les mauvais esprits, d’aiguiser la vue, et de combattre poisons et venins…

Ce chemin du bord de mer offre une véritable promenade de santé qui met tous vos sens en éveil, en même temps qu’elle fait appel à vos capacités physiques, car comme on dit à Nice: c’est tout du « mounta-cala ». Ici, on retrouve l’état de nature qu’accompagnent les cris des cigales en été, face à une mer saphir où seuls existent la terre, l’eau, le ciel et le soleil. Cependant la construction de sublimes demeures tranquilles est bien là, nous rappelant le besoin des humains à se nicher au plus près de «mare nostrum». La beauté, parfois sauvage, de notre région vous saisit, vous enchante et s’offre généreusement à vous pendant l’aventure que constitue la marche le long de l’ancien «Chemin des Douaniers».


Retour

Nos coups de coeur :

Mercredi 11 Décembre 2019 -  - © 2019 Administration identification GEMEA Interactive - Me désabonner de la newsletter