Accueil > Actualités > Nos quartiers > Nos quartiers Détail

KERYLOS OU L HIRONDELLE DE MER : un lieu de l’imaginaire à Beaulieu

KERYLOS OU L HIRONDELLE DE MER : un lieu de l’imaginaire à Beaulieu
Depuis un siècle, la demeure-palais s’élève sur une avancée du rivage dont les rochers abrupts évoquent le littoral grec.
 
Au début des années folles, Théodore Reinach helléniste émérite, propose un projet dans l’air du temps à l’architecte Emmanuel Pontremoli : construire une villa grecque.
Le défi est relevé et la construction s’étalera de 1902 à 1908.
 
« Il fallait incorporer la maison à cette côte, la bâtir pour lutter contre les vents, pour baigner dans le soleil et la mer, pour ne rien diminuer de la beauté du site. Il fallait la concevoir pour ce pays où tout se fond dans une lumière sœur de celle de la Grèce. Théodore Reinach. »
Loin de pasticher les maisons de l’île de Délos, Pontremoli s’emploie à réinventer la Grèce antique. Dans le cadre du confort moderne du début du XX° siècle, il organise la villa autour
d’un péristyle (cour intérieure) rythmé par des colonnes de marbre monolithiques, où le maître des lieux aimait à se promener.
 
Chaque salle porte un nom grec : l’andron (le grand salon), les balaneions (les thermes), le triklinos (la salle à manger). Sur les murs, fresques et mosaïques s’inspirent de documents antiques pour célébrer des scènes de la mythologie grecque. Tout comme la décoration murale, le mobilier est reconstitué en détail par des artisans maîtrisant les techniques de l’Antiquité. Les espaces intérieurs, subtilement décorés et meublés, s’articulent harmonieusement et les trois galeries présentent des moulages grandeur nature des plus belles statues de la Grèce.
 
L’ensemble est un rêve d’helléniste réalisé, une illusion de demeure grecque d’il y a vingt-cinq siècles.
 
Les rêves humains devenus réalité nous touchent par ce qu’ils révèlent de la nature de celui ou celle qui les a vécu et mis en forme. Ainsi nous comprenons dans ce lieu pourquoi
Théodore Reinach revêtait volontiers des vêtements antiques, telle la chlamyde, (sorte de manteau court retenu à l’épaule par une fibule) et aimait que ses invités en fassent autant. L’atmosphère de Kérylos est propice à la continuation éveillée du rêve de son initiateur.
 
Nous ne sommes pas dans une copie de maison de l’Antique Grèce mais en avançant derrière la colonnade du péristyle, en passant de salon en chambre, nous pénétrons un univers luxueux qui nous ramène cinq siècles avant notre ère, dans le berceau de notre civilisation méditerranéenne. Comme une pièce du théâtre grec, la villa nous parle de son créateur et des hommes de son temps. T. Reinach fut un passionné de la Grèce antique: il est celui qui déchiffra la notation musicale d’un hymne à Apollon gravée sur la pierre à Delphes. Son ami, le compositeur Gabriel Fauré, la transcrivit en mélodie que T. Reinach jouait au piano, anachronisme que seul le rêve autorise. Sa rencontre avec Emmanuel
Pontremoli, amoureux comme lui de la civilisation grecque, participe aussi de la concrétisation du rêve. Tous deux firent ensemble plusieurs voyages dans la Grèce de leur époque avant de s’embarquer dans l’utopie engendrée par leur enthousiasme commun, la villa Kérylos. Cent ans plus tard, la réussite de leur création est toujours évidente et leur contribution à la célébration du rayonnement de la culture hellène continue à nous captiver.
Fruit de la rencontre du mécène éclairé, T. Reinach et d’un architecte grand prix de Rome, E. Pontremoli, la villa Kérylos, au bout du promontoire rocheux de la pointe des Fourmis est une oeuvre unique, entourée d’un jardin botanique dont l’aménagement permet d’apprendre la nature et les vertus des plantes méditerranéennes qu’il abrite : olivier, caroubier, myrte, grenadier…
 
Léguée à l’Institut de France en 1928 par son propriétaire puis classée monument historique en 1967, la villa Kérylos, est ouverte au public tous les jours de 10h. à 18h. en haute saison et, l’après-midi et le week-end, le reste de l’année..


Retour

Nos coups de coeur :

Lundi 21 Janvier 2019 -  - © 2019 Administration identification GEMEA Interactive - Me désabonner de la newsletter